Chroniques

A la découverte du mot ... béguinage

Par FRANCIS MONTECOT, publié le jeudi 25 janvier 2018 08:47 - Mis à jour le samedi 22 septembre 2018 23:26
bruges-1508361_960_720.jpg
Retrouvez régulièrement des mots pour en découvrir l'origine et le sens

Voilà un nom masculin qui vient du néerlandais « begijnhof ».

Les « béguinages » sont des lieux dans lesquels vivent des « Béguines ». Ces béguinages médiévaux abritent des communautés de femmes pieuses, à la fois religieuses et laïques, qui ne sont pas engagées par des vœux de type monastique et vivent de ce fait en autonomie car elles ne dépendent d'aucune hiérarchie tant religieuse que laïque.

Leur logement est généralement constitué d'une ou deux rangées de petites maisons reliées par des coursives et d'une église, le tout habituellement réuni autour d'une cour où se trouve un jardin. Ce sont de véritables villages dans la ville. On les retrouve particulièrement en Flandre et aux Pays-Bas.

Au cours de l'histoire, des béguinages d'hommes sont aussi apparus et on estime que 80 000 hommes y vivaient au XVIIe et XVIIIe siècles

Aujourd’hui, le béguinage désigne également un mode de vie collectif pour les seniors, pratiqué essentiellement en Belgique, Hollande et dans le Nord de la France où il revêt plutôt un aspect d'habitat groupé que celui d'un véritable projet religieux.

La formule entend cultiver des valeurs de proximité et de fraternité en vue de maintenir le lien social et offrir une alternative à l'isolement et la solitude pouvant être ressentis en maison de retraite. Le béguinage est mixte dans la majorité des cas. Il s'adresse à des personnes seules ou des couples.